« On the internet, nobody knows you are a bird »

On the internet, nobody knows you are a bird

Quel avatar choisir ? Le changer régulièrement ? Quelle image notre avatar donne-t-il de nous-mêmes ? Préserver l’anonymat ? Voilà les questions que je me suis posées pour ce nouveau billet. Avant de me lancer, j’aimerais citer @ALiCe__M qui m’a beaucoup aidée pour cela et sans qui ce billet n’existerait pas. Je voudrais également remercier toutes les personnes qui ont laissé un petit post dans lequel ils expliquaient le choix de leur avatar.

RESTER ANONYME ?

 

« Un avatar c’est le masque qu’on se met »

Que l’on fasse le choix de rester anonyme ou pas, l’avatar – ou photo de profil – est l’image qu’on donne de soi-même. Il peut refléter notre personnalité comme notre apparence physique, parfois l’environnement qui nous entoure.

Dans le sondage réalisé par @ALiCe__M, Amandine nous explique pourquoi elle a opté pour une photo de salle de classe pour son avatar : « Le mien montre que je suis dans l’éducation ». Quant à Coquelicot, qui a pour avatar un… coquelicot, elle raconte : « J’aime cette fleur […], gonflée mais fragile, elle essaie de mettre de la couleur sur les jours noirs ».

« Je ne mets pas ma photo »

Il peut y avoir plusieurs raisons à ne pas mettre de photo de soi sur son profil. Fréquemment, c’est pour préserver son anonymat. Mais il arrive parfois de rencontrer des personnes qui n’aiment pas leur visage et n’ont tout simplement pas envie de se montrer au grand jour. Il se peut également qu’une image représente quelqu’un mieux qu’une photographie. Autrement, il existe le weemee (petit bonhomme que l’on créé soi-même et qui peut avoir nos traits physiques mais aussi peut représenter une activité que l’on aime faire).

MilaStAnne, elle, ne met pas sa photo « pour préserver un certain anonymat » ; pour Groyer, « pas de photo, car [elle] déteste cela ».

« J’ai mis une photo de moi »

A l’inverse, on peut préférer mettre une photo de soi. J’ai pu observer parmi les réponses au sondage qu’une raison revenait de façon récurrente sur ce choix-là : une photo, c’est plus pratique pour reconnaître et être reconnu lors de rencontres ou de conférences, de colloques ou de rendez-vous.

Par exemple, Nathcouz raconte qu’elle trouve cela « plus facile pour ceux qui [la] suivent de [la] reconnaître dans la « vraie » vie ».

CHANGER D’AVATAR ?

 

« Je change très souvent d’avatar »

Il y a ceux qui changent d’avatar car ils changent. Il y a ceux qui changent d’avatar car ils s’en lassent. Il y a ceux qui changent d’avatar à chaque nouvelle coupe de cheveux. Il y a ceux qui changent d’avatar car ce changement créé des discussions. Il y a ceux qui changent d’avatar car ils en ont trouvé un qu’ils trouvent mieux que le précédent.

Quant au professeur Higgins, ses avatars semblent l’aider à vivre d’autres vies, à formaliser par un avatar la multiplicité, la variété, les infinis qui nous traversent : « Aux fins de circuler dans mes vies parallèles, Je propose à l’envi des portraits virtuels… »

 

Les avatars, « des repères »

Nombreux sont ceux à ne pas aimer lorsque d’autres changent d’avatar. L’explication qui revient à chaque fois : l’avatar est un repère visuel.

MGuillou ne hait « rien de plus que ceux qui changent leurs avatars ». Pour lui, « l’avatar est important, il guide [sa] recherche dans [sa] timeline ».

Publicités

À propos de Ameriquebecoise

De la vie au théâtre et du théâtre dans ma vie. Voir tous les articles par Ameriquebecoise

3 responses to “« On the internet, nobody knows you are a bird »

  • ALice__M

    Finalement, on peut se demander si un avatar qu’on a soi-même choisi, et qu’on peut modifier à volonté, ne révèle pas autant de soi que ce qu’il cache.

  • Michel Guillou

    > MGuillou ne hait « rien de plus que ceux qui changent leurs avatars »

    Oui, tout de même, cela ne provoque pas vraiment de haine chez moi :), Je réserve ce sentiment à des choses plus graves… Non, c’est juste un peu d’agacement car je suis un grognon qu’un rien déstabilise…

    Merci pour ce billet.

  • Alphonse Brunstein (@Thaelm)

    J’aime bien cette opération de fouille des couches profondes des habitants de twitterland.

    En ce qui me concerne
    j’ai changé de compte après m’être retrouvé avec un nombre d’abonné (plus de 1000) que je n’arrivais pas à lire et parmi lesquels j’étais incapable de choisir.
    Alors, j’ai disparu.
    Depuis j’ai un avatar qui correspond à mon nom Thaelm puisqu’il est une calligraphie codée de celui-ci
    ce code pouvant être décalé, j’ai 10 possibilités de calligraphies différentes de ce nom, sans compter les variantes dans le modulé de la trace, sa vigueur …

    Ceci dit
    je suis aussi déstabilisé par les changements d’avatars
    sauf quand il y a une forme de continuité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :