Atelier d'écriture

Je suis une fille sans histoire

Je suis une fille sans histoire, sans histoire à raconter et sans imagination. Je ne fais même presque jamais de rêve la nuit. C’est dire. J’aimerais avoir les mots pour vous raconter ce soir sans histoire, une fin de journée au destin sobre, 21h, sans espoir, un mercredi d’octobre. Je buvais mon potage, sous le regard de la lune par-dessus le velux de mon dernier étage.

Nous étions chacune devant notre écran, connexions interposées, confites d’être toujours confinées. Nous nous partagions mutuellement nos pensées, nos divagations, et les rares coups de cœur qui rappelaient au nôtre qu’il était encore là, à sa place, attendant son tour.

Tu me parlais de ce recueil que tu lisais chaque jour dans ton bain et tu voulais m’en lire un extrait, comme nous le faisions régulièrement avec toutes sortes de choses – articles, tweets, échanges de textos, paroles de chansons – pour tuer l’ennui.

Et là, alors que je ne m’y attendais pas, parce que personne ne s’attendait plus à rien, je fus saisie.

Toute ébaubie par ta lecture, survint l’inattendu.

Un silence.

Ce silence contint mon choc. Contint mon émotion. Contint mon envie de disparaître autant que de vivre, à cet instant précis.

Je venais de rencontrer une plume qui nommait mon lien à l’univers. Je venais d’entendre ce que j’aurais su écrire si je n’avais pas été une fille sans histoire.

C’est ce soir-là que je compris que je n’avais pas besoin de mots puisque ceux des écrivaines existaient.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s