Sans catégorie

Bayrūt

Tous ces murs et corps troués

En ruines

En lambeaux

Un souffle dans la poitrine

Un souffle dans la chair

Un souffle

La mort et la destruction

L’horreur et la désolation

L’empreinte dans les yeux dans la mémoire dans le sang

Milliers de cœurs qui explosent

Milliers de cèdres devenus saules-pleureurs

2 commentaires sur “Bayrūt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s