Archives de Tag: voyage

Bribes d’aéroport

J’aime le bruit des roulettes de la valise sur le sol, le bruit de la tasse de café qu’on repose dans l’assiette, le bruit des annonces dans les haut-parleurs, le bruit des avions qui passent au-dessus de nos têtes, le bruit de l’ouverture des portes de l’ascenseur, le bruit de l’agitation. J’aime l’odeur du kérosène, l’odeur du café, l’odeur du parfum de l’homme assis à côté de moi. J’aime la lumière des avions dans le ciel le soir, la lumière des panneaux lumineux des départs et arrivées, la lumière du portique de sécurité, la lumière du parking souterrain.  J’aime les aéroports.

***

***

Il y a ceux qui dorment, le menton collé à la poitrine ou le corps réparti équidistancialement sur trois chaises.

Il y a des gens pressés, leur valise à bout de bras. Et des gens pressés mais les mains vides.

Il y a un défilé de mannequins qui… ha, non, au temps pour moi, ce sont les hôtesses de l’air.

Il y a des gens perdus.

Il y a des retrouvailles : les amoureux, les familles, les amis qui s’enlacent, s’embrassent, poussent des cris de joie, pleurent, tombent dans les bras l’un de l’autre.

Il y a celui qui ne retrouve personne.

Il y a ceux qui se quittent. Alors il y a bise, roulage de pelle, poignée de main.

Il y a les grands passagers du vol en provenance de Copenhague.

Il y a des gens qui prennent un café.

Il y a une femme qui joue au Scrabble sur son iPhone.

Il y a ce monsieur que tout le monde a déjà vu, avec une oreillette Bluetooth et une pancarte sur laquelle est écrit le nom de celui qui ne retrouve personne.

Il y a trois militaires en patrouille.

Il y a des passagers du vol en provenance de Tokyo qui portent un masque d’hygiène.

Il y a un mec trop grand – sûrement de Copenhague lui aussi – qui, en sortant de la zone de récupération des bagages, doit se baisser pour passer sous le portillon.

Il y a des impatients.

Il y a des gens qui communiquent entre eux malgré la grande vitre qui les sépare. Du coup il y a des grimaces. Et puis des grands gestes. Et puis de la buée sur la vitre.

Il y a un bagage suspect.

Il y a un périmètre de sécurité autour du bagage suspect.

Il n’y a plus de bagage suspect.


Mode aléatoire

Le hasard du mode aléatoire, le temps d’un Paris-Bordeaux, 55 chansons d’une playlist qui en comptait 1 507. (→ « Lire la suite »)

Lire la suite