Sans catégorie

Étrangère

Et si le silence était écouté jusqu’à la dernière note de ses symphonies intérieures ?

Et si l’amour se déployait dans chaque lien sans autre nom qu’amour ?

Et si l’on était gouverné·e par l’indifférence de plaire ?

Et si l’on accueillait dénué·e d’attente l’autre et le présent ?

Et si l’on se taisait quand on n’a rien à dire ?

Et si 1+1 était égal à 3 ?

Et si chaque corps se lisait comme un poème de l’espace et du temps ?

Et si l’on se consacrait à la beauté ?

Et si le respect seul nous servait de phare ?

Et si la mort pouvait nous libérer de la souffrance d’être au monde ?

Et si la simplicité servait de mesure à l’essentiel ?

*

Serais-je moins

Étrangère

À ce monde ?

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s