Atelier d'écriture

Portrait sans retouches

Quand on connaît son appétit pour les êtres, quand on sait comme elle aime – à sa manière – les croquer, on s’étonne d’apprendre que de tous les signes astrologiques, elle soit née vierge. Quand on connaît son incapacité viscérale à rester neutre face aux gens et aux situations, on s’étonne d’apprendre qu’elle soit née en Suisse. Quand on connaît le ton parfois vache – à sa manière – de ses portraits, quand on sait comme elle n’est pas du genre à regarder les trains passer mais plutôt à sauter dans le train en marche, et même à en prendre les commandes, on s’étonne d’apprendre qu’elle soit née avenue de Rumine. Très jeune, déjà, elle donne l’impression de n’être pas née de la dernière pluie. Mais plutôt de la nouvelle vague. Pas du genre à faire du cinéma. Et à en faire tout de même. À sa manière. Quand on connaît sa soif de liberté, quand on sait comme elle ne se freine pas, on s’étonne d’apprendre qu’elle a été emprisonnée et que c’était à Fresnes. Quand on connaît sa façon de s’asseoir – à sa manière – sur les convenances, quitte à froisser l’ego de quelques grands hommes, on s’étonne d’apprendre qu’elle repose au Père Lachaise. Mais quand on connaît sa recherche de beauté au milieu des épines, on ne s’étonne pas d’apprendre qu’elle a voulu faire disperser ses cendres à sa manière : sur des rosiers. 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s