Atelier d'écriture

Possible

Je me souviens d’un lundi matin de novembre où ton café était bon

Avec un sourire dans ta gorge encore chaude

Tu m’avais dit

– Nos épanouissements sont incompatibles

Ce même sourire qui m’avait fait

Déposer tous mes espoirs

En toi

L’amour de ma vie s’en va dans un sourire

Avec douceur

Cette même douceur qui m’avait fait succomber

L’amour de ma vie a plié ses vêtements 

Et bagage

Tu es parti·e en laissant sur le comptoir le reste de ton café

Ce café qui me faisait me lever chaque matin à l’aube

Qui me délogeait de tes bras qui me lovaient

Parce que tu ne le trouvais bon que s’il était préparé par moi

L’amour de ma vie a laissé son café ici il y a 8 ans

Il n’a jamais refroidi 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s